UN CHEMIN VERS LE TRÔNE

Publié le par Pseudo : Hecto

 UN CHEMIN VERS LE TRÔNE


Ce n’est pas en pleurant que nous pénétrons dans les lieus célestes. Ce n’est pas en étudiant, en travaillant que nous forcerons notre entrée. Non, la seule façon d’arriver au trône est par la voie du sacrifice vivant : «Offrez vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. »(Romains 12:1) Paul parle d'expérience. Voici un homme qui a été rejeté, tenté, persécuté, battu, emprisonné, naufragé, lapidé. Paul aussi avait tous les soucis de l'église sur son dos. Pourtant, il a témoigné: « Dans toutes les conditions de ma vie en Christ, j'ai été satisfait. »

A présent, il nous dit :

« Alors, vous voulez savoir comment je suis venu à la connaissance de cette voie céleste? Voulez-vous savoir comment je suis arrivé à être satisfait de tout ? Quelle que soit la condition dans laquelle je fus placée, comment ai-je trouvé la vraie paix dans le Christ ? Voici le chemin, le secret pour vous approprier votre position céleste: Offrez votre corps comme un sacrifice vivant au Seigneur. Contentez-vous simplement de sacrifier votre propre volonté. » « Offrez votre corps comme un sacrifice vivant… » La racine grecque pour le mot« vivant »suggère« de toute notre vie » Paul est en train de parler d’un engagement, d’un sacrifice qui est fait une seule fois dans la vie. Pourtant, ne comprenez pas mal, ce n'est pas un sacrifice qui a à voir avec l’apaisement du péché. Le sacrifice expiatoire du Christ sur la croix est le seul digne pour notre salut. « Tandis que maintenant, à la fin des siècles, il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice. »(Hébreux 9, 26)

Le chapitre aux Hébreux nous dit:

« 5. C’est pourquoi Christ, entrant dans le monde dit :

6. Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrandes, mais tu m’as formé un corps ;

7. Alors j’ai dit : Voici je viens pour faire, O Dieu, ta volonté.

8. Après avoir dit d’abord : Tu n’as voulu et tu n’as agréé ni sacrifices ni offrandes, ni holocaustes ni sacrifices pour le péché.

9. Il dit ensuite : Voici je viens pour faire ta volonté. Il supprime ainsi la première chose pour établir la seconde.

10. C’est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes.

12. Lui après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu…

14. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. »Hébreux 10, 5-10, 12, 14.

Le sacrifice que Paul décrit est : « Que Dieu prend grand plaisir à notre sanctification, Il veut vous montrer combien Il nous aime, Il veut que nous nous étendions et nous reposions dans son amour, il veut guider notre vie lui-même. » Qu'est-ce que ce sacrifice? C’est un sacrifice impliquant la mort de notre volonté ! Mettons de côté notre autosatisfaction et abandonnons nos ambitions !

Quand Paul exhorte :

« Offrez votre corps » Il veut dire : « Approchez-vous du Seigneur. » Pourtant, qu'est-ce que cela signifie exactement ? Cela signifie s’approcher de Dieu avec le but de nous offrir nous-mêmes entièrement à lui.

Cela ne signifie pas venir à lui pas dans notre propre suffisance, mais comme un enfant ressuscité, comme béni dans la vertu de Dieu, comme étant accepté par le Père par notre position dans le Christ. Au moment où vous soumettez à sa volonté à lui, le sacrifice a été fait. Ceci se produit lorsque vous renoncez à la lutte d'essayer de plaire à Dieu par vous-même. Cet acte de foi est le« service raisonnable » auquel Paul fait référence.

C'est une question de confiance envers lui, celle de lui abandonner notre volonté croyant qu'il va fournir toutes les bénédictions dont nous avonsbesoin. Dieu est là tout le temps, il veut nous étreindre !

Seigneur, je t’offre volontairement mon corps et mon cœur en sacrifice car je sais que tu es Amour, Seigneur, et que sans toi je ne peux rien faire qui puisse te contenter !

D. W.
vivre-c-est-christ-copie-1.gif

Publié dans LE SALUT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article