La souffrance et la correction

Publié le par Pseudo : Hecto

La souffrance et la correction

Que nul de vous, en effet, ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme s'ingérant dans les affaires d'autrui. Mais si quelqu'un souffre comme chrétien, qu'il n'en ait point honte, et que plutôt il glorifie Dieu à cause de ce Nom. (1 Pierre 4:15-16).

Hébreux 5,7-10  C'est Lui (Jésus) qui, dans les jours de Sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à Celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de Sa piété, a appris, bien qu'Il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'Il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui Lui obéissent L'auteur d'un salut éternel, Dieu L'ayant déclaré Souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédech


Si Jésus a appris à obéir à D.ieu Son Père par la souffrance, Lui qui était sans péché, Juste, Pur, Saint et parfaitement droit dans toutes choses, ne pensons pas que nous, qui sommes pécheurs, n'apprendrons pas aussi à obéir par la souffrance. Ce que Dieu fait est efficace et très bien en chacun de nous. Jésus, dans Sa Patience et Son Amour Il nous aide chaque jour à supporter notre état pécheur. Car Il les a supportés Lui-même, à la croix pour que nous puissions aussi la supporter, si l'on s'appuie sur Lui. C'est pourquoi il faut accepter la correction qui vient de Dieu, et laisser mourir notre veille nature pécheresse. 

Il est important de savoir qu'en Jésus il n'y a plus de condamnation, mais il y a nécessairement une correction à faire par le Seigneur, mais Il le fait en toute douceur. Si nous ne nous efforçons pas à délaisser nos vieilles habitudes du péché, ils reviendront facilement reprendre le dessus sur nous. C'est le Seigneur qui enlève définitivement tous nos habitudes du péché si nous le reconnaissons devant Lui. La souffrances est due au fait que nous ne reconnaissons pas notre état de pécheurs. C'est en s'humiliant devant le Seigneur et en les Lui abandonnant que notre souffrance sera apaisée, car la Sainteté et la Paix du Seigneur prennent la place en soi et en Lui Il y a Sa Sainte paix qui nous rassure que nous sommes à la bonne place pour apprendre à vivre sans le péché, il est impossible que le péché nous atteigne en Lui, car le péchés n'existe pas en Lui... Mais la souffrance est bonne pour un peu de temps, pour comprendre notre état pécheur et que nous sommes délivré seulement en Jésus.

Si nous pensons être sans péchés, nous nous trompons et nous souffrirons encore plus parce que c'est l'orgueil spirituel qui veut prendre place dans nos pensées, prenons gardent à ces pensées.

Car : Qui dira qu'une chose arrive, Sans que le Seigneur l'ait ordonnée? N'est-ce pas de la volonté du Très Haut que viennent les maux et les biens?  Pourquoi l'homme vivant se plaindrait-il ? Que chacun se plaigne de ses propres péchés. Recherchons nos voies et sondons, et retournons à l'Éternel;  Élevons nos coeurs et nos mains vers Dieu qui est au ciel : (Lamentation 3:37-41).

Ésaïe 66,2   Toutes ces choses, Ma main les a faites, Et toutes ont reçu l'existence, dit l'Éternel. Voici sur qui Je porterai Mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l'esprit abattu, Sur celui qui craint Ma Parole.


Dieu nous aime, il est absolument nécessaire de ne pas Lui résister, afin de mieux marcher avec Lui vers la victoire qui est en Lui. La souffrance est normale dans notre cheminement spirituel, parce que nous résistons trop par nous-même. Mais celui qui reconnaît ce que Dieu fait en lui pour Sa gloire, la joie de l'Éternel inonde son coeur, car elle est sa force et Dieu le garde dans Son Amour éternel. C'est pourquoi il est nécessaire de se laisser transformer sans crainte et sans critiquer, et avoir toujours un cœur reconnaissant pour tout ce que Dieu fait et je dit : MERCI Seigneur de me changer selon Ta Patience, Ta Bonté, Ton Amour et Ta douceur, car Tu sais de quoi je suis formé.

Ce
lui qui a vraiment donné sa vie à Dieu et L'a vraiment accepté comme Son Sauveur et Son Seigneur personnel dans son cœur et Le laisse agir pour qu'il soit transformé par Lui-même, alors celui-là, ses souffrances seront apaisées, car celui qui laisse Dieu agir dans sa vie, le Seigneur le fortifie toujours.

 
1 Corinthiens 10,13   Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine, et Dieu, qui est Fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation Il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

Notre ancienne nature a toujours appris à marcher selon la chair, nous devons maintenant apprendre à marcher selon l'Esprit de Dieu, le Seigneur le recommande bien dans Sa Parole et Il à dit qu'Il serait avec nous tous les jours, jusqu'à la fin du monde, (Matthieu 20,20).  Donc, si Jésus est avec nous, nous somme assuré d'avoir la victoire, car Il nous aide à vivre dans une nouvelle vie sainte par Son Amour et Sa Miséricorde guidé par Son Esprit. Mais nous devons vraiment renoncer tous les jours à tout ce qui est de notre ancienne nature qui est pécheresse et toute notre vie on restera pécheur, mais nous avons le pouvoir d'y renoncer à chaque instant de tous les jours. Jésus sais si nous voulons vraiment y renoncer ou pas... Le Seigneur ne change pas nos vie charnelles, si nous ne voulons pas y renoncer. Il respecte le choix de chacun avec Patience, jusqu'au jour ou finalement nous Lui laissons tout... Mais, ne nous plaignons pas si nous avons fait un mauvais choix, recommençons avec le Seigneur car Il nous donne toujours la possibilité de se reprendre avec Lui... Dieu aime celui qui offre un coeur repentant et sincère.


Appeler, à souffrir pour Christ (Yeshoua)


Le Seigneur Jésus annonce des Paroles à Ananias pour l'Apôtre Paul, afin qu'il puisse reconnaître le Seigneur Jésus comme le seul Sauveur du monde voici ces Paroles :  Mais le Seigneur lui dit : Va, car cet homme est un instrument que J'ai choisi, pour porter Mon Nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël; et Je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour Mon Nom. (Actes 9:15-16).

1 Pierre 2,18-25   Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres, non seulement à ceux qui sont bons et doux, mais aussi à ceux qui sont d'un caractère difficile. Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu.

Et c'est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez Ses traces, Lui qui n'a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s'est point trouvé de fraude; Lui qui, injurié, ne rendait point d'injures, maltraité, ne faisait point de menaces, mais s'en remettait à celui qui juge justement; Lui qui a porté Lui-même nos péchés en Son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; Lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris. Car vous étiez comme des brebis errantes. Mais maintenant vous êtes retournés vers le pasteur et le gardien de vos âmes.

Romains 8,17.  Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec Lui, afin d'être glorifiés avec Lui.

2 Corinthiens 4,11.  Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle

Gloire soit rendu à Dieu (Ha-Shèm)

1 Pierre 5,6-11  Humiliez-vous donc sous la Puissante Main de Dieu, afin qu'Il vous élève au temps convenable; et déchargez-vous sur Lui de tous vos soucis, car Lui-même prend soin de vous. Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à Sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera Lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. A Lui soit la puissance aux siècles des siècles! Amen!


Ne nous glorifions pas dans nos souffrances en les partageant trop souvent aux autres avec l'espoir que celui-ci ou celle-ci nous réconfortera. Cela suscite en nous une attitude orgueilleuse et une dépendance à s'appuyer sur tout êtres humains et le Seigneur n'aime pas cela. Notre seul appui doit être sur le Seigneur seul, étant donné que Lui seul peut nous réconforter et consoler nos cœurs vraiment, comme le Seigneur dit :  C'est Moi, c'est Moi qui vous console. Qui es-tu, pour avoir peur de l'homme mortel, et du fils de l'homme, pareil à l'herbe ? Ésaïe 51,12

C'est vrai que nous avons toujours tendance à chercher un appui vers une personne semblable à nous pour lui confier nos souffrance du moment pour nous plaindre de nos afflictions. Lorsque je pratiquais cette habitude, il y avait toujours un malaise qui se manifestait en moi et je ne comprenais pas à ce moment là. Mais c'est Dieu qui permettait ce signe de malaises pour me montrer qu'Il ne voulait pas que je continue à confier mes problèmes à ceux qui ne peuvent rien régler pour moi, même si cela apaisait temporairement mes souffrances, mais ça ne réglait rien du tout... Alors j'ai compris qu'il ne fallait plus que je raconte mes souffrances et mes ennuies à tous, car le Seigneur m'a montré clairement que cela suscitait de l'orgueil en moi. C'est comme cela que j'ai appris à raconter toutes mes afflictions au Seigneur en Lui remettant tout entre Ses mains; parce que c'est Lui seul qui peut me consoler et me soulager dans toutes mes souffrances. Et aussi, c'est dans nos faiblesses qu'Il Se glorifie et Sa grâce nous suffie, comme l'apôtre Paul nous raconte dans :  2 Corinthiens 12,8-10. Trois fois j'ai prié le Seigneur de l'éloigner de moi, et Il m'a dit : Ma grâce te suffit, car Ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

Philippiens 4:12-13
Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette. Je puis tout par Celui qui me fortifie.

Jérémie 17,5.  Ainsi parle l'Éternel : Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme, qui prend la chair pour son appui, Et qui détourne son coeur de l'Éternel !

Oui, je remercie Le Seigneur qui pourvoit à tous mes besoins physiques, émotionnels et spirituels dans tout Son Amour, selon Sa richesse et Sa Grâce. Nous ne pouvons rien sans Lui, car seul Le Seigneur sais faire toutes choses parfaitement en nous. Celui, qui espère et se confie en Lui seul avec foi, n'est jamais déçu.

Si seulement, tous ceux qui souffrent, savaient jusqu'à quel point Dieu a de la compassion pour nous à cause de notre état pécheur, nous relâcherions tout sur Lui sans hésiter. Il est vraiment vivant en nous pour nous soulager, bénir et réconforter nos cœurs souvent désemparés, ils ne mettraient plus jamais leurs confiances dans l'homme et il y aurait beaucoup plus de délivrance dans la vie de chaque enfants de Dieu. Oui dans Sa Présence, nos souffrances s'envolent comme un nuage et Sa Grande Paix vient reposer nos âmes en Lui. Merci Seigneur pour Ta fidélité et Ta Grande Patience dans toutes Tes Promesses.

 

    Psaume 121,4.  Voici, Il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël.

2 Pierre 2:9-10   Le Seigneur sait délivrer de l'épreuve les hommes pieux, et réserver les injustes pour êtres punis au jour du jugement, ceux surtout qui vont après la chair dans un désir d'impureté et qui méprisent l'autorité. Audacieux et arrogants, ils ne craignent pas d'injurier les gloires, ...


Le D.ieu, (Ha-Shèm) de toute consolation


2 Corinthiens 1,2-7   Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu Notre Père et du Seigneur Jésus Christ! Béni soit Dieu, le Père de Notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l'objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque l'affliction!  Car, de même que les souffrances de Christ abondent en nous, de même notre consolation abonde par Christ. Si nous sommes affligés, c'est pour votre consolation et pour votre salut; si nous sommes consolés, c'est pour votre consolation, qui se réalise par la patience à supporter les mêmes souffrances que nous endurons. Et notre espérance à votre égard est ferme, parce que nous savons que, si vous avez part aux souffrances, vous avez part aussi à la consolation. 

Jean 14,1-3   Jésus dit : Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en Moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de Mon Père. Si cela n'était pas, Je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je M'en serai allé, et que Je vous aurai préparé une place, Je reviendrai, et Je vous prendrai avec Moi, afin que là où Je suis vous y soyez aussi.

Les Souffrances de Jésus-Christ (Yeshoua)

Il est important de ne pas rester sur notre compréhension humaine à propos des souffrances de Jésus. Il ne faut surtout pas s'attarder sur les dires religieux, car leurs enseignements nous ont été donnés par leurs raisonnements religieux sur ce que Jésus a souffert pour nous, ils nous ont tous induis dans l'erreur. Voici quelques versets sur les souffrances de Christ :

Mais Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c'est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris. Ésaïe 53,5
  
Étant en agonie, Il priait plus instamment, et Sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre. Luc 22,44
 
C'est pour cela que Jésus aussi, afin de sanctifier le peuple par Son propre Sang, a souffert hors de la porte. Hébreux 13,12
 
Et à la neuvième heure, Jésus S'écria d'une voix forte : Éloï, Éloï, lama sabachthani ? ce qui signifie : Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi M'as-Tu abandonné ? Marc 15,34

 
Au dernier moment, dans les souffrances de Jésus sur la croix, ce sont tous les péchés du monde qui sont tombés sur Lui. À cause de cela, il y eut séparation entre Dieu et Jésus. Parce que Dieu est Esprit et que l’Esprit de Dieu ne peut pas mourir, Dieu ne peut être en contact avec le péché. Que s’est-il passé lorsque Jésus a dit : « Pourquoi m’as-tu abandonné? ». Seul le corps de Jésus a trouvé la mort mais pas l’Esprit de Dieu, car c’est avec l’Esprit de Dieu que Jésus est ressuscité. Le corps humain a une chair mortelle, mais pas l’Esprit car il appartient à Dieu et la mort n’est pas en Lui. C’est pourquoi Jésus est ressuscité comme Il L’avait dit le troisième jour. La Parole dit qu’Il a été séparé de Dieu au moment où tous les péchés du monde sont tombés sur Lui, les miens en particulier. C’est à cause de mes péchés qu’Il est mort afin de me donner le salut éternel par Son sang qui a coulé et qui les a tous ôtés.
  Lui-même est une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. 1 Jean 2:2


Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, Lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit... 1 Pierre 3,18.


Oui, Jésus a souffert aussi dans Sa chair et Il a renoncer a tout péché pour que nous soyons capable de renoncer aussi à tout ce qui est de notre chair, car notre chair est pécheresse. Jésus a souffert jusqu'en en transpirés des grumeaux de Sang en renonçant à tout péché pour que nous prenions notre victoire en Lui avec Lui. Il l'a accompli à la croix notre victoire. Hectorine en Lui pour Lui

Hébreux 12,1-16   Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et S'est assis à la droite du trône de Dieu. Considérez, en effet, Celui qui a supporté contre Sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l'âme découragée. Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché.

Et vous avez oubliez l'exhortation qui vous est adressée comme à des fils : Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, Et ne perds pas courage lorsqu'Il te reprend; Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour Ses fils. Supportez le châtiment : c'est comme des fils que Dieu vous traite; car quel est le fils qu'un père ne châtie pas ? Mais si vous êtes exempts du châtiment auquel tous ont part, vous êtes donc des enfants illégitimes, et non des fils. D'ailleurs, puisque nos pères selon la chair nous ont châtiés, et que nous les avons respectés, ne devons nous pas à bien plus forte raison nous soumettre au Père des esprits, pour avoir la vie?


Nos pères nous châtiaient pour peu de jours, comme ils le trouvaient bon; mais Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à Sa Sainteté. Il est vrai que tout châtiment semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. Fortifiez donc vos mains languissantes et vos genoux affaiblis; et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse. Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés;  à ce qu'il n'y ait ni impudique, ni profane comme Ésaü, qui pour un mets vendit son droit d'aînesse.

 

Qui a cru à ce qui nous était annoncé ? 
A qui le bras de l'Éternel S'est-il révélé ?

Ésaïe 53,1-12   Qui a cru à ce qui nous était annoncé? Qui a reconnu le bras de l'Éternel? Il S'est élevé devant lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et Son aspect n'avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous L'avons dédaigné, nous n'avons fait de Lui aucun cas. Cependant, ce sont nos souffrances qu'Il a portées, c'est de nos douleurs qu'Il S'est chargé; et nous L'avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié.

Mais Il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur Lui, et c'est par Ses meurtrissures que nous sommes guéris. Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie; et l'Éternel a fait retomber sur Lui l'iniquité de nous tous. Il a été maltraité et opprimé, et Il n'a point ouvert la bouche, semblable à un agneau qu'on mène à la boucherie, a une brebis muette devant ceux qui la tondent; Il n'a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment; et parmi ceux de Sa génération, qui a cru Qu'Il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de Mon peuple?

On a mis Son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, quoiqu'il n'eût point commis de violence et qu'il n'y eût point de fraude dans Sa bouche. Il a plu à l'Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré Sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera Ses jours; et l'oeuvre de l'Éternel prospérera entre Ses mains. A cause du travail de Son âme, Il rassasiera Ses regards; par Sa connaissance Mon serviteur juste justifiera beaucoup d'hommes, et Il Se chargera de leurs iniquités. C'est pourquoi je Lui donnerai Sa part avec les grands; Il partagera le butin avec les puissants, parce qu'Il S'est livré Lui-même à la mort, et qu'il a été mis au nombre des malfaiteurs, parce qu'Il a porté les péchés de beaucoup d'hommes, et qu'Il a intercédé pour les coupables.


Poème

IL Y A UNE JOIE DANS LA SOUFFRANCE

Jésus dit : Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous,
et que votre joie soit parfaite. Jean 15,11


S'il y a quelque chose qui éloigne l'ennemi de nous, c'est la joie qui sort de notre cœur en louange lorsque l'on est au milieu de la tempête... La joie se fait entendre surtout par le rire et aussi par le chant ! La Joie de l'Éternel elle est ma force.
 
Comme Ta Présence Seig.neur, me soutient et apaise mes souffrances, ce qui me fait accepter avec joie de souffrir sans me plaidre, parce que tu me soutiens tous les jours dans Ta Bonté et Ta Patience. Dans l'injustice, Tu me rends patiente, pour que Ta Justice s'accomplisse, Tu m'aides à pardonner à mes adversaires, en me donnant Ton Pardon qui remplie mon cœur de joie et d'Amour à la place de l'amertume.
 
Merci Seig.neur pour Ton Amour qui Pardonne tout et couvre tout.  Comme il est bon de se réfugier  en Toi comme un petit enfant qui a besoin de se faire consoler. Avec Toi, Tu me rends paisible car, Tu me couvres de Ta sécurité et je n'ai plus peur, parce que Tu m'entoure de Ta Sainte présence Paternelle, et par le fait même, mes inquiétudes, mes tourments et toutes douleurs s'envolent. Ce qui me donne du repos pour mon âme, physiquement et spirituellement.
 
Je me réfugierai toujours en Toi Seig.neur. Je me réjouis d'avantage, car Tu prends de plus en plus plaisir à prendre Ta place en moi. J'accepte donc avec joie de participer aux souffrances de Jésus, pour que je sois aussi dans Ta Joie lorsque Tu viendras me chercher.
 
Je Te loue Seigneur D.ieu pour tout ce que Tu me donnes de Toi, car Ta Joie m'inonde et me donne la force et le courage de faire face aux épreuves de la vie. Tu me rends ferme et patiente en attendant Ta délivrance final. La formation que Tu fais en moi, est pour me rendre jusqu'à la stature parfaite de Ton Fils Jésus-Christ. Alors, quelle joie pour moi de Te ressembler un jour dans tout ce que Tu Es Seig.neur.
 
Amour, Patience, Bonté, Paix, Miséricorde, Fidélité, Douceur, Maîtrise de soi, (Galates 5,22) Saint et Pur dans toute Ta Sainteté.
 
Psaumes 16:11
Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant Ta face, des délices éternelles à Ta droite. 

 
2 Corinthiens 4:15-18
Cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d'un plus grand nombre. C'est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car  les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles. 

 
1 Pierre 4:14. Si vous êtes outragés pour Le Nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l'Esprit de Gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous.


Psaume 34:3. Que vos âmes se glorifient en Dieu. 

 

Promesses  d'exaucement.

Psaume 91:15-16.
Seigneur dit : Il M'invoquera, et Je lui répondrai; Je serai Moi-même avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et le glorifierai. Je le rassasierai de longs jours et lui ferai contempler Mon salut. 

Jérémie 33:3. Invoque-Moi, et Je te répondrai; Je t'annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connaissais pas.
vivre-c-est-christ-copie-1.gif
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article