Que nos coeurs ne soient pas desséchés, mais fertilles!

Publié le par Pseudo : Hecto

Que nos coeurs ne soient pas desséchés, mais fertilles!


Comme Jésus était dans une maison, sa mère et ses frères arrivent. Restant au-dehors, ils le font demander. Beaucoup de gens étaient assis autour de lui ; et on lui dit : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, ma mère. » Plus aucun souvenir

Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités (Hébreux 10:17)

Le Seigneur, par suite de son alliance de grâce, traite son peuple comme s'il n'avait jamais péché et il oublie toutes ses transgressions. Il considère ses péchés, quelle que soit leur gravité, comme s'ils n'avaient jamais eu lieu; ils sont entièrement effacés de sa mémoire. O miracle de la grâce! Dieu fait ici par cette grâce ce qui, à cause de sa sainteté et de sa justice, lui serait impossible. Sa miséricorde fait des prodiges qui dépassent toutes ses autres œuvres.
Notre Dieu ignore notre péché depuis que le don de Jésus a ratifié l'alliance. Jean-Baptiste avait par l’imposition des mains transféré les péchés du monde t JESUS l’avait Lui-même demandé ainsi. Nous pouvons nous réjouir en lui, sans crainte de provoquer sa colère contre nous par suite de nos iniquités. Voyez! Il nous compte parmi ses enfants et nous considère comme justes; il prend son plaisir en nous, comme si nous étions parfaitement saints. Il nous accorde même des places de confiance, nous nomme défenseurs de son honneur, dépositaires des joyaux de sa couronne, dispensateurs de son Evangile. Il nous donne une dignité et nous confère un ministère. C'est là la preuve la plus éclatante qu'il ne se souvient point de nos péchés. Nous-mêmes, quand nous pardonnons à un ennemi, nous attendons longtemps avant de nous fier à lui. Nous craignons d'être imprudents. Mais le Seigneur oublie nos péchés et nous traite comme si nous n'avons jamais erré. Ô mon âme, accepte sa promesse et réjouis-toi de sa faveur!


Suite de « croixsens » sur le site

http://paixsansfrontiere.spaces.live.com

Le blog d’Henri Golan est relié à :

http://le-rdv-des-saints.over-blog.com



Publié dans ÉDIFICATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article