La récompense ne sera pas l’argent !

Publié le par Pseudo : Hecto

La récompense ne sera pas l’argent
Michaël Lebeau ( http://www.enseignemoi.com/ )


Un matin, en me levant le Saint-Esprit me dit doucement dans le creux de l’oreille : lit l’histoire de NAAMAN. Voici cette courte méditation sur l’histoire d’Elisée, de Naaman et de Guéhazi qui nous amène à tirer une conclusion. Bonne lecture.
1. Contexte :
Lisez attentivement l'histoire de Naaman avant de commencer :
2 Rois 5:1-27 
“ Naaman, chef de l'armée du roi de Syrie, jouissait de la faveur de son maître et d'une grande considération; car c'était par lui que l'Éternel avait délivré les Syriens. Mais cet homme fort et vaillant était lépreux. Or les Syriens étaient sortis par troupes, et ils avaient emmené captive une petite fille du pays d'Israël, qui était au service de la femme de Naaman. Et elle dit à sa maîtresse: Oh! si mon seigneur était auprès du prophète qui est à Samarie, le prophète le guérirait de sa lèpre! Naaman alla dire à son maître: La jeune fille du pays d'Israël a parlé de telle et telle manière. Et le roi de Syrie dit: Va, rends-toi à Samarie, et j'enverrai une lettre au roi d'Israël. Il partit, prenant avec lui dix talents d'argent, six mille sicles d'or, et dix vêtements de rechange. Il porta au roi d'Israël la lettre, où il était dit: Maintenant, quand cette lettre te sera parvenue, tu sauras que je t'envoie Naaman, mon serviteur, afin que tu le guérisses de sa lèpre. [...] ” » suite
Naaman était un chef dans l’armée syrienne. Il était élevé en classe et respecté cependant il était atteint d’une lèpre sur tout son corps. Un jour, il entend parlé qu’en Israël, il existe un Dieu véritable qui peut le guérir au travers d’un de prophète appelé Elisée. Naaman avait déjà probablement essayé plusieurs méthodes pour être guéri de sa lèpre, mais ce fut en vain. Dans un ultime espoir, Naaman prit la décision d’aller voir le prophète Elisée en Israël afin d’être guéri par le Dieu de Naaman.

2 Rois 5:9-10 
“ Naaman vint avec ses chevaux et son char, et il s'arrêta à la porte de la maison d'Élisée. Élisée lui fit dire par un messager: Va, et lave-toi sept fois dans le Jourdain; ta chair deviendra saine, et tu seras pur. [...] ” » suite

Le prophète Elisée fit dire à Naaman que s’il voulait être guéri, il devait aller se plonger 7 fois dans le fleuve et sa lèpre s’en irait définitivement.
C’est ce que fit Naaman : =
2 Rois 5:14 
“ Il descendit alors et se plongea sept fois dans le Jourdain, selon la parole de l'homme de Dieu; et sa chair redevint comme la chair d'un jeune enfant, et il fut pur. ”

Naaman revint voir Elisée heureux d’avoir été guéri :
2 Rois 5:15 
“ Naaman retourna vers l'homme de Dieu, avec toute sa suite. Lorsqu'il fut arrivé, il se présenta devant lui, et dit: Voici, je reconnais qu'il n'y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n'est en Israël. Et maintenant, accepte, je te prie, un présent de la part de ton serviteur. ”

Puis Naaman voulut offrir à Elisée, l’homme de Dieu des biens afin de remercier pour sa guérison. Mais Elisée refusa :
2 Rois 5:16 
“ Élisée répondit: L'Éternel, dont je suis le serviteur, est vivant! je n'accepterai pas. Naaman le pressa d'accepter, mais il refusa. ”

Naaman retourna donc dans son pays avec ses biens. Cependant Guéhazi : le jeune serviteur d’Elisée suivit Naaman en cachette sans qu’Elisée s’en aperçoive car il convoitait l'argent de Naaman. Guéhazi raconta un mensonge à Naaman afin d’obtenir les biens qu'il voulait offrir à Elisée et que ce dernier avait refuser :
2 Rois 5:21-22
  “ Et Guéhazi courut après Naaman. Naaman, le voyant courir après lui, descendit de son char pour aller à sa rencontre, et dit: Tout va-t-il bien? Il répondit: Tout va bien. Mon maître m'envoie te dire: Voici, il vient d'arriver chez moi deux jeunes gens de la montagne d'Éphraïm, d'entre les fils des prophètes; donne pour eux, je te prie, un talent d'argent et deux vêtements de rechange. [...] ” » suite

Naaman donna à Guéhazi 2 talents d’or et deux vêtement de rechange. Elisée par l’Esprit de Dieu qui le lui révéla, apprit ce que fit son serviteur Guéhazi et il dit :
2 Rois 5:26-27 
“ Mais Élisée lui dit: Mon esprit n'était pas absent, lorsque cet homme a quitté son char pour venir à ta rencontre. Est-ce le temps de prendre de l'argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des boeufs, des serviteurs et des servantes? La lèpre de Naaman s'attachera à toi et à ta postérité pour toujours. Et Guéhazi sortit de la présence d'Élisée avec une lèpre comme la neige. [...] ” » suite

Guéhazi attrapa donc une lèpre violente.
2. Qui fit tomber la lèpre sur Guéhazi ?
C’est Dieu lui-même qui fit tomber la lèpre sur Guéhazi à cause de son péché (mensonge + convoitise). Si donc Dieu punit Guéhazi de la sorte c’est parce que Dieu n’approuva pas son attitude. L’attitude de Guéhazi étant l’opposé de celle d’Elisée, on en conclut que Dieu approuva l’attitude d’Elisée. Voyons maintenant ce qui déplut à Dieu dans l’attitude de Guéhazi et ce qui au contraire plut à Dieu dans l’attitude d’Elisée.
3. La convoitise : la mauvaise attitude de Guéhazi
Son attitude était mauvaise d’une part certes parce qu’il a menti pour obtenir de l’argent. Mais surtout parce qu’il voulait se servir du don gratuit de Dieu et de son oeuvre (la guérison de Naaman) comme moyen pour s’enrichir à des fins personnels. Il voulait se servir d’une bénédiction de Dieu comme moyen de s’enrichir.
Dieu n’a rien contre l’argent « tout ouvrier mérite salaire », mais là le cœur de Guéhazi était mauvais et corrompu car il n’était pas satisfait du miracle et voulait se servir de la bénédiction (guérison de Naaman) pour s’enrichir lui-même.
Aujourd’hui beaucoup de serviteurs de Dieu se serve de l’évangile d’une manière directe ou indirecte pour s’enrichir et pour gagner de l’argent, mais cela montre un cœur qui commence à pourrir et des motivations mauvaises qui commencent à naître. Si Naaman avait comme pour Elisée donné de lui-même de l’argent à Guéhazi, il n’y aurait rien eu de mal, mais là c’est Guéhazi par sa convoitise qui va chercher de l’argent en se servant de la bénédiction de Dieu. Vous saisissez la différence.
De même, serviteurs de Dieu, nous devons recevoir l’argent que des Naamans nous donnent suite à la bénédiction de Dieu et non pas se servir de la bénédiction pour réclamer de l’argent aux Naaman qui sont bénis de Dieu. Nous savons que par la prédication de l’Evangile de paix beaucoup seront bénis, guéris, délivrés, sauvés et touchés mais nous ne devons pas nous servir de cette bénédiction donnée gratuitement par Dieu pour nous enrichir nous même. Donnons gratuitement ce que nous avons reçu gratuitement.
Matthieu 10:8 
“ Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. ”

Et soyez en assurer les personnes bénis par votre ministère feront comme Naaman, une fois touchés, ils donneront naturellement des dons à votre ministère car ils auront le cœur vivement touché et Dieu Lui-même mettra sur le cœur la nécessité qu’il vous aide. N’avez-vous jamais ressenti cela, quand par l’intermédiaire d’une personne votre vie a basculé, vous n’avez qu’une envie : aider cette personne par tous les moyens « Et si s’ils pouvaient s’arracher les yeux pour vous les donner si vous en aviez besoin, ils l’auraient fait.  » Tellement heureux d’avoir reçu la Paix, la joie, l’Amour, la vie éternelle. Mais ne nous servons pas des bénédictions que nous aurons pour vous enrichir. Cette attitude n’est pas noble devant Dieu et n’a pour effet que d’attirer la colère de Dieu.
Dieu hait la convoitise !
Or la convoitise c'est chercher à obtenir absolument ce dont nous n'avons pas besoin. C'est désiré avec avidité de l'argent d'autrui par exemple. Nous ne devons pas nous servir de nos dons spirituels, de notre onction, de nos sermons pour s’enrichir si cela n'est pas nécessaire à la survie et l’épanouissement de notre ministère. Souvenez-vous de ce que Paul conduit par l’Esprit de Dieu pouvait dire : « pour nous nous avons le manger et le boire et cela nous suffit ! » Où sont aujourd’hui ses serviteurs qui n’ont plus aucune convoitise, plus aucun intérêt personnel, qui ne cherche plus en l’argent une récompense ?
Attention à l'argent !
Pardonnez moi de dire cela, mais ce qui fait ma tristesse aujourd'hui c'est que souvent les principes de convoitise du monde et du diable ont été instaurés dans nos églises et dans nos associations chrétiennes. La convoitise se cache souvent dans nos milieux chrétiens derrière un saint désir de prospérité. Oui, les gens disent "Plus nous auront d'argent plus nous béniront l'oeuvre de Dieu ! " Cela est vrai, je dis amen mais attention car c'est là le commencement de la convoitise : désirer être prospère pour bénir l'oeuvre de Dieu est une bonne chose mais ce désir peut être aussi le commencement de la convoitise. Attention, je ne prêche pas la pauvreté, mais je dis : ne soyons pas de ceux qui ont cette façon de pensée, car très vite l'argent devient le centre de tout. Certains serviteurs de Dieu aujourd'hui ne se déplacent que si il y a de l'argent qu'il touche. Trouvez-vous ça normal ? Voyez vous Paul ainsi ? Où Jésus ainsi ? Si un jour une personne me dit que Jésus s’est déplacé parce qu’on lui promettait de l’argent en retour de son service, et bien je répondrait à cette personne « Nous ne connaissons pas le même Jésus, moi je connais un Jésus dont les mains bénissaient gratuitement, un Jésus 100% homme et 100% Dieu qui lavait les pieds de ses disciples, le Jésus dont tu me parles n’est pas le mien, c’est le plus riche de tous et ça richesse n’est pas terrestre, et  sa patrie non plus d’ailleurs mais elle est céleste. Je connais un Jésus qui dit : Ne vous amassez pas de Trésor sur cette Terre…mais amassez vous des Trésors dans le ciel. Je connais un Jésus qui disait aux riches, vendez ce que vous avez, donnez le aux pauvres puis suivez moi. Je ne connais pas un Jésus qui disait : je vais faire une réunion de guérisons sur la place du temple de Jérusalem, mais çà coûtera 100 euros par personne, sachant que votre miracle est assuré. Mais je connais un Jésus remplit d’amour, remplit de l’Esprit de son père pour qui l’argent n’était au grand jamais une récompense, mais la récompense était pour Lui la joie de voir des âmes saucées, des vies changée …»  Serviteur de Dieu donner gratuitement le don qui habite en vous, vous l’avez reçu gratuitement non ? Pour ceux qui se déplacent pour l’argent : il y a alors 10 % de motivation saine (je me déplace pour bénir le peuple de Dieu) et 90% de motivation malsaine (je veux devenir prospère). Vous voyez le danger. Pourtant, je suis certains que ses serviteurs n'ont pas commencé avec un coeur avide d'argent, mais à force de désirer de l'argent pour bénir les autres, à force de méditer le moyen de devenir prospère, l'argent est devenu une mentalité, dans nos réunions l'argent prend une place de plus en plus importante. Fixons plutôt nos regards sur les bénédictions de Dieu, et sur Christ, Dieu s'occupera lui-même de nos finances et le pain ne manquera pas sur aucune de nos tables. IL NE PEUT PAS EN ETRE AUTREMENT car Dieu honore de telles attitudes.
Un jour, un ami très proche m'a fait cette remarque : "Michael tu parles trop d'argent. Fait attention car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle. Je sais que ton coeur commence à être rempli par le désir de profit car tu ne parles que de cela sans même t'en rendre compte." J'ai compris qu'il y avait là un danger : celui de trop méditer le moyen de gagner de l'argent pour bénir une oeuvre. Pourquoi est ce un danger ? Car toutes mes actions sont guidées par le fait suivant : "Est ce que si on fait cela, ça cela va rapporter de l'argent à l'oeuvre ? Quel est le moyen de gagner le maximum de profit pour l'oeuvre ? " Vous voyez le danger, je pense par l'argent, je réfléchis par l'argent et l'argent devient petit à petit une source de motivations au lieu que ce soit le zèle que donne l'Evangile de paix. Et peu à peu je pensais à bénir mes projets plutôt que de bénir les hommes par mon projet. Il y a une différence. Cherchons à adopter l'attitude d'Elisée plutôt que d'adopter celle de Guéhazi.
L'histoire montre que beaucoup ont chuté à cause de l'argent !
Connaissez-vous le ministère de Kenneth E. Hagin ? Cet homme évangéliste -enseignant fut puissamment utilisé par Dieu notamment au niveau de la guérison et de l'enseignement. Il a eu plusieurs fois des visions de Jésus. Dans un de ses ouvrages "Je crois aux visions", il raconte comment il fut ravi en Esprit jusqu'au 3ème ciel et ce que Jésus lui recommanda. Voici un extrait de ce livre :
Tandis que je m'éloignais du trône de Dieu, Jésus me recommanda : "Veille à me réserver toute la louange et la gloire pour ce qui s'accomplira et fais très attention aux questions d'argent. Maints serviteurs, que j'avais consacrés pour ce ministère, se sont laissés prendre par l'argent et ont perdu du même coup, et l'onction et le ministère. Combien, en effet, donneraient une fortune pour être délivrés ! Combien de parents dépenseraient des milliers de dollars pour la guérison de leurs enfants difformes ! Beaucoup d'enfants seront guéris lors de l'imposition des mains. Mais n'accepte jamais de rémunération pour l'exercice de ton ministère. Continue simplement à accepter les offrandes comme tu l'as fait jusqu'à présent. Poursuis ton chemin. Sois fidèle, car le temps  est court".
La sagesse de Paul, un homme inspiré par Dieu :
Paul face à ce danger a donné un conseil de sagesse à Timothée face au danger que représentait l’argent:
(Lisez attentivement ce passage)
1 Timothée 6 :6
C'est, en effet, une grande source de gain que la piété avec le contentement; car nous n'avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n'en pouvons rien emporter; si donc nous avons la nourriture et le vêtement, cela nous suffira. Mais ceux qui veulent s'enrichir tombent dans la tentation, dans le piège, et dans beaucoup de désirs insensés et pernicieux qui plongent les hommes dans la ruine et la perdition. Car l'amour de l'argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments. Pour toi, homme de Dieu, fuis ces choses, et recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la patience, la douceur.

Oui Paul dit aux serviteurs de Dieu : Pour toi homme de Dieu, fuis ces choses… fuis l’argent.
Un pasteur que je respecte pour sa simplicité et son cœur de leader : Jacques Vernault missionnaire au Congo, et pasteur de la plus grande église du Congo, m’a dit un jour : « Tu vois, moi je n’ai jamais fait quoi que ce soit pour mon ministère : mes K7, mes CD etc. Dieu s’est occupé de tout, des hommes ont tout pris en charger pour moi. Et aujourd’hui partout dans le monde mes K7 sont distribués gratuitement, nous passons sur la plus grande radio du Congo, et moi je n’ai rien fait, je n’y ai même pas pensé.» Oui, recherchons : la justice, la piété, la foi, la charité et le reste vous sera accordés selon ce que Dieu aura décidé et non pas vous !
4. Imitons la bonne attitude d’Elisée
a) Elisée avait le désir que toute la gloire revienne à Dieu
Remarquons tout d’abord l’attitude d’Elisée, Elisée n’a même pas pris la peine de descendre pour voir Naaman quand celui-ci est venu à lui. Mais il est passé par un intermédiaire, par son serviteur pour dire à Naaman d’aller se plonger 7 fois dans le fleuve pour être guéri.
Pourquoi Elisée a-il fait cela ? Il peut y en avoir plusieurs, l'une qui m'est venue à la pensée est : "Pour rendre toute la gloire à Dieu. "
Elisée savait que s’il descendait en personne en face de cet homme et qu’il disait à cette personne de lui-même : « tu es guéri » et que Naaman fut guérit à l’instant même, Naaman aurait regardé à l’homme (Elisée) plutôt que de regarder à Dieu et qu’il aurait glorifié Elisée, glorifié la créature plutôt que de glorifier Dieu. Mais en agissant ainsi : Elisée fait en sorte que Naaman soit confronté seul à une parole de Dieu : « va te laver 7 fois et tu seras guéris ». Tout se passe donc entre Naaman et cette parole de Dieu, l’avenir de Naaman dépend uniquement de l’intervention directe de Dieu. Personne ne voyait Naaman quand il se plongeait dans le fleuve 7 fois si ce n’était Dieu et les serviteurs même de Naaman. Naaman a été guéri alors qu’il était seul. C’est pourquoi il a pu reconnaître pleinement que c’est Dieu qui l’a guérit, que c’est Dieu qui l’a touché et non un homme. Quand Naaman revint vers Elisée une fois guérit, Elisée peut maintenant le rencontrer. Regardons la réponse de Naaman :
« Voici, je reconnais qu’il n’y a point de Dieu sur toute la terre, si ce n’est en Israël. Et maintenant, accepte, je te prie, un présent de la part de ton serviteur. »
Naaman loue Dieu pour sa guérison. Amen. De même au travers de nos ministères, laissons les hommes confrontés directement à la Parole de Dieu et non à des hommes. Ainsi, tous glorifieront Dieu et non l’homme car ils diront « Seul j’ai été guéri. Jésus m’a touché car j’ai eu foi en Sa Parole. » L’attitude d’Elisée plut à Dieu car Elisée fit tout pour que seul Dieu soit glorifié. Comme Elisée ne nous exposons pas, mais mettons la Parole de Dieu : Jésus-Christ en avant. Dieu regardera à nos cœurs pour bénir il regardera à la place de Christ sur enseignemoi. Ne croyez pas que l’onction sans la Parole de Dieu (la Bible)  va sauver un pécheur, ne croyez pas que l’onction va poser des fondations dans la vie du croyant : NON ! NON ! Et NON ! C’est la PAROLE DE DIEU OINTE qui fondera, sauvera ! Prêche la Parole ! Prêche la Parole, c’est elle qui est vie, c’est elle qui change. Cessez de penser à vous, à l’imposition des mains, à votre église, pensait à ceux qui sont en face de vous, dehors, perdus, ou sous un joug et dîtes vous que seul la Parole de Dieu donné gratuitement sans convoitise sauvera les hommes. Confronté les hommes non à votre personne, non à votre ministère mais à la Parole de Dieu seul moyen efficace pour transpercer les cœurs. Ainsi vous commencerez par rendre gloire à Dieu.
Pourquoi Elisée refusa l’argent qu’il aurait légitimement mérité ?
Elisée n’était pas riche comparé à Naaman, il aurait pu prendre cet argent et le garder pour lui ou le donner aux pauvres. Mais Elisée REFUSA. Certains auraient pu dire : « Mais Elisée tu as besoin de cet argent ! Hé Elisée ne soit pas bête ! Ne manque pas de sagesse et d’intelligence ! Cet argent te servira à bénir l’œuvre de Dieu, à nourrir les pauvres, à payer nos déplacements qui sont coûteux, à évangéliser etc." Oui il y aurait mille et une raisons de garder cet argent. Cependant dans le cœur d’Elisée tout était différent. Elisée cherchait à rendre toute la gloire à Dieu. Vous allez me dire : « Mais en quoi REFUSER de l’argent rendra gloire à Dieu ? »
b) Elisée a rendu un bon témoignage en tant que serviteur de Dieu :
En agissant, ainsi Elisée glorifie Dieu dans le sens où il rend un bon témoignage à Naaman, en effet, il dit à Naaman avant de refuser « L’ETERNEL est vivant… ». Ainsi, il montre par là, que Dieu est vivant et que c’est Dieu qui t’a donné ta guérison et il l’a fait gratuitement au travers de ma bouche certes, mais il l’a fait gratuitement pour ton bien, pour que tu crois en Lui. Naaman su ainsi, qu’il n’y avait pas d’intérêt propre. Naaman vit que ce qui importait à Elisée ce n’était pas l’argent, qu’il n’oeuvrait pas pour de l’argent. Mais qu’il oeuvrait pour Dieu et pour les hommes. Naaman insista mais Elisée fut FERME : « NON ! Je ne toucherai pas cet argent ».  Combien sont avec moi pour dire que NAAMAN n’oubliera jamais cette attitude et il s’en souviendra ?
De même rendons un bon témoignage à la gloire de Dieu, en donnant d’une façon désintéressée et en montrant que notre MOTIVATION n’est pas l’argent, mais que l'une de nos principales motivation est que le nom de Jésus soit glorifié.
c) Elisée a décidé de marcher par la foi et la foi est agréable à Dieu :
De plus en refusant cet argent Elisée qui n’était pas riche bien au contraire, s’expose à vivre par la foi. Mais cela lui plait car il connaissait comment fonctionnait Dieu. Il savait que marcher par la foi était le canal de la puissance et de la bénédiction de Dieu. Il aimait dépendre de Dieu et être dans la faiblesse car c’est dans la faiblesse que nous comptons sur Dieu et avons donc besoin de foi. N’est ce pas pour cela que lorsque Jésus envoya ses apôtres, il leur dit « Ne prenez ni bourse, ni sac, dans quelques maisons où vous entrez manger ce qu’on vous proposera. »
Marc 6:7-10 
 “ Alors il appela les douze, et il commença à les envoyer deux à deux, en leur donnant pouvoir sur les esprits impurs. Il leur prescrivit de ne rien prendre pour le voyage, si ce n'est un bâton; de n'avoir ni pain, ni sac, ni monnaie dans la ceinture; de chausser des sandales, et de ne pas revêtir deux tuniques. Puis il leur dit: Dans quelque maison que vous entriez, restez-y jusqu'à ce que vous partiez de ce lieu. [...] ” » suite

Jésus voulait que ses disciples marche par la foi. Les désirs de Jésus aujourd’hui n’ont pas changé : MARCHER PAR LA FOI comme Elisée, et les disciples. Apprenez à dépendre de Dieu, peu importe le succès de votre ministère, même Salomon dans toute sa gloire devait dépendre de Dieu. S’il fallait faire le choix entre une vie chrétienne de confort et de luxe sans avoir besoin de dépendre de Dieu et une vie non confortable mais en dépendant de Dieu tous les jours, et bien je choisirais la deuxième position car je dis rien ne vaut l’expérience de dépendre de Dieu à tout niveau. Jésus disait à ce riche : « va vend ce que tu as et suit moi ! » Ne nous inquiétons de rien, il ne manquera jamais de pain à notre table. Nous sommes gardés par la puissance de Dieu par le moyen de la foi. Qui nous garde tous les jours ? La puissance du Saint-Esprit. Qu’est-ce qui active cette puissance ? La foi. Et seulement la foi, Jésus le savait. Un homme de Dieu disait : « La foi c’est comme un aimant qui attire la puissance de Dieu » Le croyez vous ?
Hébreux 11:6 
“ Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent. ”

Et vous, vivez vous par la foi dans certains domaines de votre vie ? Dépendez vous entièrement de Dieu ? Vivre par la foi est un choix de vie, ou nous comptons sur l'intervention de Dieu à tous égards. Ne pas confondre vivre par la foi et être pauvre. Non nous pouvons très bien vivre par la foi, c'est à dire dépendre de Dieu et être prospère. Jésus était riche pourtant il s'est appauvri lui-même et s'est rendu dépendant de son Père.
Vivre par la foi est une chose merveilleuse.
Certains diront : « Oui, mais Michaël fait attention ! Tu dis des choses dangereuses, certains pourront faire des bêtises et se retrouvez sans rien ? » J’aimerai dire une chose à ceux qui parlent ainsi : Jamais je n’ai connu un homme qui a vraiment eu foi en Dieu s’appauvrir sans que Dieu ne lui rende aux centuples sur cette Terre et au ciel ! Je dirais même tant mieux, s’il a donné ses biens à une œuvre chrétienne, à l’Eglise de Jésus-Christ, il aura un trésor dans le ciel ! Jésus pensait ainsi quand il parla à l’homme riche, Paul exhortait à vivre ainsi. Au temps des actes, il est dit qu’une grande grâce reposait parmi les chrétiens car TOUS DONNAIENT LEURS BIENS, LEUR CHAMPS etc. J’aime ses cœurs généreux, j’aime ses cœurs désintéressaient. Qui pense que Dieu les aime aussi ?
« Oui mais frère Michaël, beaucoup d’églises ont coulé faute d’argent ? »
Attention, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit, ce texte exhorte à ne pas convoiter, à ne pas penser par l’argent comme beaucoup le font afin de ne pas tomber et afin de porter beaucoup de fruits en plaisant à Dieu ! Mais je parle de la vie personnelle des leaders et non de la prospérité des églises ou œuvres chrétiennes. Voilà ce que je préconise concrètement : J’aimerai que tous soient serviteurs de Dieu avec un ministère prospère financièrement avec des millions d’euros ou des millions de dollars chaque mois. L’œuvre prospère mais pas le serviteur (bien que si le serviteur vit dans le luxe, il ne pèche pas, mais s’expose à un danger)  Le ministère de Jésus a eu un phénomène d’impact, son ministère a eu beaucoup de dons de la part de riches Israélites pourtant Jésus n’a pas changé de vie, il ne s’est pas mis à l’écart pour vivre dans le luxe, non ce qu’il avait il le donnait, et Dieu lui rendait davantage pour qu’il donne davantage. Sincèrement, tout serviteur de Dieu, une fois ses charges humaines payées et les besoins de sa famille satisfaits, devrait tout donner pour l’Evangile. Que le travail de vos mains deviennent prospère financièrement car Dieu nous appelle à cette prospérité mais garder vous du danger de l’argent. Pour la question des églises qui ont chuté, j’aimerais dire que ce n’est pas l’argent qui a fait chuté tel église ou tel ministère, mais c’est soit un manque de foi, soit une mauvaise gestion des biens et de l’argent. Je vous invite à commander le CD de l’ I.B.E.M (Institut Biblique Enseigne Moi) sur « Exercer le ministère dans l’excellence » (sur www.enseignemoi.com ) Seul CD disponible hors cursus si vous êtes dans le ministère, cela vous sera d’une grande aide dans votre ministère.
Mais comment Elisée a-t-il pu résister face à temps d’insistance de la part de Naaman ?
Je peux ressentir au travers du texte biblique toute la passion, l’amour, la joie et la satisfaction qu’il y avait dans le regard d’Elisée quand il dit à Naaman : « Je refuse cet argent, maintenant Va en paix ». Oui ! Elisée a pu refuser cet argent car il avait déjà reçu sa récompense. Quelle était sa récompense : La joie de voir Naaman croire en son Dieu, la joie de voir Naaman (un étranger) glorifié son Dieu pour la première fois, la joie de voir cet homme loué le nom de Jésus, la joie de voir cet homme heureux et guéri. Je peux sentir la pleine approbation de Dieu envers l’attitude de Elisée.
De même pour enseignemoi, notre récompense ne doit ni être des biens matériels, ni de l’argent, mais notre récompense doit être : la satisfaction, la joie de voir des cœurs touchés, des vies transformées, des âmes sauvées, des hommes guéris, la joie de faire la volonté de Dieu et de voir la main de Dieu agir. Voilà de bonnes motivations que Dieu ne peut qu'approuver. Les hommes vous parlerez de prospérité. Moi, je vous dis : Nous serons prospère mais pas en se servant de la bénédiction de Dieu. Dieu a d’autres moyens de nous rendre prospère. Nous devons être prospère non pour nous mais afin de bénir le peuple de Dieu.
Dieu a-t-il oint Jésus pour qu’il devienne prospère financièrement ? Non !
Actes 10:38 
 “ vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec lui. ”

Oui ! Dieu a oint Jésus pour qu’il fasse du bien et qu’il guérisse ceux qui sont sous l’emprise du diable. J’ai le cœur brisé quand je vois toute la misère des hommes sous l’emprise du diable, oublions nous un peu et pensons à eux. Dieu oindra votre ministère pour faire du bien et pour guérir. Laissez moi vous dire que jamais, jamais jamais le fait d’avoir de l’argent emmènera une onction quelque part ou amènera l’onction que je DESIRE au travers de votre ministère afin que beaucoup soient touchés, guéris, sauvés, et délivrés. Ce qui comptera c’est notre disposition de cœur, la pureté de nos motivations, et le degré de notre foi ! (Cependant noter bien que je ne dis pas qu'il faille être pauvre, sans argent nous ne pourrons pas payer les déplacements, l’évangélisation, etc. Mais je dis que s'il nous est possible de fournir un service gratuit ne nous servons pas de ce service pour s'enrichir, si cela n'est pas vraiment nécessaire. Tant que l'oeuvre n'est pas en danger, et qu'elle prospère faisons tout pour donner gratuitement ce que nous avons reçu. C'est le regard favorable de Dieu et son approbation que nous cherchons ni celle des hommes, ni celle de la société, ni celle de notre moi)
Paul refusa l’argent du ministère tant que cela lui était possible, il disait : "personne ne m'ôtera ce sujet de gloire. "
2 Corinthiens 11:7-10
 “ Ou bien, ai-je commis un péché parce que, m'abaissant moi-même afin que vous fussiez élevés, je vous ai annoncé gratuitement l'Évangile de Dieu? J'ai dépouillé d'autres Églises, en recevant d'elles un salaire, pour vous servir. Et lorsque j'étais chez vous et que je me suis trouvé dans le besoin, je n'ai été à charge à personne; car les frères venus de Macédoine ont pourvu à ce qui me manquait. En toutes choses je me suis gardé de vous être à charge, et je m'en garderai. Par la vérité de Christ qui est en moi, je déclare que ce sujet de gloire ne me sera pas enlevé dans les contrées de l'Achaïe. [...] ” » suite

Oui ! c’est un sujet de gloire aux yeux de Dieu qui pourra dire de Paul : celui-ci est mon serviteur qui me sert d’une façon désintéressé, qui ne cherche pas une récompense des hommes mais qui cherche une récompense céleste. Jésus disait celui qui reçoit sa récompense des hommes, je vous le dis, en vérité ils ont déjà reçu leur récompense et n’en recevront pas de Dieu plus tard. C’est votre droit de choisir de vivre avec l’argent que vous pouvez mériter, mais faite attention à ne pas tomber dans la convoitise. Dieu n’a rien contre l’argent mais HAIT LA CONVOITISE, il HAIT l’amour de l’argent.
Elisée dit à Guéhazi : « Est-ce le temps de prendre de l’argent et de prendre des vêtements, puis des oliviers, des vignes, des brebis, des bœufs, des serviteurs et des servantes? »
Autrement dit, Elisée lui dit : ce n’est pas le temps de prendre de l’argent, c’est le temps de GLORIFIER DIEU POUR CE QU’IL VIENT DE FAIRE, POUR SA BONTE. Mais aussi, ce n’est pas le temps de prendre de l’argent, c’est le temps d’œuvrer pour Dieu, car Jésus vient bientôt. Comme Jésus le disait à Kenneth E. Hagin en vision le temps est court ! Soyons fidèle.
Que ces versets reste toujours au cœur de votre service, ce n’est pas en vain que Jésus nous l’a donné :
Matthieu 10 :8
 “ Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. ”
Matthieu 6:33 
“ Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. ”

Si nous agissons ainsi d’une manière désintéressée croyez moi, du moins croyez ce que dit la Parole, Dieu s’occupera de nos besoins financiers, soit spectaculairement, soit en nous donnant sagesse et intelligence pour réussir dans un domaine particulier.
CHERCHONS À PLAIRE À DIEU, A GLORIFIER DIEU en ayant l’attitude de son Fils bien aimé Jésus.
J’aimerai laisser sur votre cœur, dans votre esprit, un modèle pour nous tous : l’apôtre Paul qui était un homme qui cherchait à tendre vers la perfection de Christ. Voici ce qu’il dit aux Philippiens lui qui auraient pu et auraient mérité de vivre dans des palaces chrétiens, lui qui auraient pu vivre dans le luxe, il préférait vivre dans les prisons dans des chaînes conscients que c’est pour l’Évangile qui choisit les épreuves alors qu’aurait pu les fuir : « Soyez mes imitateurs, frères ; portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. » Qui sera un Paul aujourd’hui ? Montrez moi les Paul d’aujourd’hui afin que mon âme se réjouisse pour de tels hommes !

Michaël Lebeau

É-mail :  lebeau.michael@wanadoo.fr
Son tout nouveau site pour tous : http://www.enseignemoi.com/

Publié dans L'ARGENT

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AME 22/04/2012 19:56


Bonjour à vous!


Sincèrement j'ai été bleufé de lire cet article car il n'y en a plus de semblable, si ce n'est que nous sommes inondés d'articles de toutes sortes nous parlant que de prospérité et de prospérité
et encore de prospérité; alors qu'il y a une "petite" écriture (pas très aimé des prédicateurs modernes) qui est cachée dans Jean 3:27:"Un homme ne peut recevoir que ce qui lui a été donné du
Ciel". Comment ne pas trouvé la véracité de cette parole de Jean dans le domaine de l'argent aussi? D'autant plus que cette déclaration de Jean-Baptiste surgit après que ses disciples lui aient
fait remarqué que son église s'était vidée pour suivre Jésus, et donc, que les dimes et les offrandes avaient baissées chez lui...


Que Dieu vous bénisse!